Ecole Nationale Supérieure de la Photographie - Formation InitialeActu de l'organisme

Devenir un professionnel  - ou une professionnelle- de haut niveau en photographie, c'est possible au terme d'un parcous sélectif d'enseignements supérieurs artistiques, tehniques et professionnels. C'est en fait l'objectif de l'ENSP d'Arles qui accueille des étudiants à Bac + 2 - sur concours - étudiants issus de filières artistiques, culturelles, cinématographiques, - Arts plastiques - Histoire de l'Art, Arts du spectacle.... Ils s'engagent à l'ENSP d'Arles dans un parcours de 3 ans (apprentissages techniques, poursuite d'enseignements artistiques, ateliers de recherches et de création, préparation d'expositions et d'évènements nationaux et internationaux) Au terme des 3 années, ils et elles accèdent aux travaux photographiques du plus haut niveaux au sein des sociétés et des magazines spécialisés et ou des médias au sens larges; Ils ou elles ont aussi l'opportunité de créer leur studio ou agence et exercent alors en indépendants au service d'une clientèle de professionnels, d'institutionnels et ou de particuliers. Pour toute information personnalisée; remplir le formulaire ci-contre


Adresse : 16 rue des arènes - BP 10149Tl. : 04 90 99 33 33
Code Postal : 13631Fax : 04 90 99 33 59
Ville : ArlesEmail :
Pays : Francehttp://www.enp-arles.com/...

logo formation une formation initiale Cet organisme propose un programme (ou séminaire) accessible en formation initiale.
logo formation une formation par la recherche Cet organisme propose un programme (ou séminaire) accessible en formation par la recherche.

Leguidedesformations.fr vous propose quelques uns des programmes de cet organisme :

  • Co Opérateurs Ecriture Photographie - Exposition
    • Architecte d'intérieur
    • Homme, Femme, Professionnel capable de concevoir et de faire réaliser des aménagements intérieurs d’espaces privés ou publics en respectant les conditions et règles qui s’imposent en la matière, notamment pour ce qui concerne la sécurité des locaux pour les personnes qui résident dans ces espaces privés ou professionnels. En fonction des attentes des personnes qui vont occuper en permanence cet espace, l’architecte d’intérieur va faire des propositions d’aménagement et de décoration, (plans, croquis, dessins) parfois intégrer des propositions d’ameublement permettant de satisfaire la demande exprimée.
      Il/elle saura utiliser les logiciels professionnels 3 D qui permettent aux clients de participer au projet en choisissant entre les options possibles. Il saura faire les devis et négocier avec les artisans et décorateurs en charge de la réalisation... L’architecte d’intérieur est bien souvent un designer sensible « aux tendances » aux couleurs, aux nouveaux matériaux, à la mode en général. Il va répondre aux attentes de ceux ou de celles qui vivent dans les locaux ou lieux dont il a conçu le projet d'aménagement.

      Quels diplômes peuvent convenir pour exercer ce métier ?

      La dénomination même d'Architecte dans cette appellation professionnelle suffit en en elle même pour bien souligner que le dîplôme d'architecte est le diplôme que la clientèle va remarquer. A ce diplôme d'état Architecte DPLG peuvent se juxtaposer divers titres et diplômes comme celui d’Arts Appliqués Design d’espace option Architecture intérieure, le diplôme des métiers d’art de l’habitat ou, mieux, un DSAA – Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués (Bac+4)

      Hors diplôme d'architecture, Ces diplômes Arts appliqués design suffisent pour exercer en toute autonomie cette fonction de décorateur intérieur. Des préparations existent pour ceux et celles qui sont déjà en cours de carrière (via la formation continue) Beaucoup d’étudiants reconnaissent que le bac STD2A (Sciences et Technologies du Design et des Arts appliqués) constitue l’étape de préparation appropriée pour les études supérieures ultérieures conduisant à l’exercice de cette profession.
      Pour nos voisins (La Suisse) existence d’un Bachelor en architecture d’intérieur 3 ans d’études. Il est possible en France de suivre des enseignements qui préparent à ce bachelor y compris dans le cadre d'enseignements à distance. 

      Plus d'informations sur le programme

    • Artiste graphiste multimédia
    • Femme ; Homme ;
      Artiste qui maîtrise les techniques de conception et de création assistée par ordinateur pour les mettre au service de son art. Cette formulation met en valeur la qualité d'artiste de la personne avant ses connaissances et savoir faire professionnels en infographie et multimédia.(avant sa pratique des logiciels liés au dessin 2D/3D, à l’image, à la vidéo, au son) Cela signifie que ce sont ses qualités artistiques qui bénéficient de l’utilisation de ces logiciels de création et communication multimédia.
      Sans lister de façon exhaustive ces outils –aides à la création artistique –on peut citer Photoshop, GIMP, Illustrator, In design, Quark X PRESS; Première; Encore DVD, ADOBE Audition, 3D Studio Max ; Divers logiciels permettant de créer des sites web peuvent être aussi mentionnés comme entrant dans cette « boite à outils » ou palette de l’Artiste graphiste multimédia
      Pour autant il ou elle sait, dessiner et peindre, prendre des photos, cadrer, filmer avec talent [quelque fois, être un passionné de musique électronique] Ce sont ses qualités artistiques qui lui permettront avec l’aide des logiciels mentionnés ci-dessus d’être reconnu et apprécié et demandé pour la réalisation d’œuvres, pour des expositions, des lieux publics, des évènements, des salons, des festivals mais pas seulement, on le rencontrera dans les médias, le « show business » l’édition, et plus généralement, le vaste monde de la publicité, de la communication et de la décoration ; Il ou elle pourra être -  au sein d’agences et de studios  - au service des créateurs d’ambiance et designers et, enfin, l’artiste graphiste multimédia pourra s’insérer dans les équipes de développement des jeux vidéo. …
      Dès lors, ces artistes d’un nouveau genre sont souvent issus des Ecoles Supérieures d’Art au sein desquelles ils ou elles ont obtenu le DNAT - diplôme national d’arts et technique 3 ans – ou le DNAP Diplôme National Arts Plastiques 3 ans ou le DNSEP Diplôme National Supérieur d’Expressions Plastiques en 5 ans. Certaines de ces écoles proposant précisément des options « médias interactifs » Le Bac ouvre les portes de ces enseignements supérieurs (Filières générales, STI2D - baccalauréat sciences et technologies industrielles et du développement durable –le suivi, avant le bac, d’enseignements artistiques pour les jeunes comme les options facultatives du bac  « Arts Ateliers artistiques » témoignent de la solidité de cette orientation. On doit cependant souligner que le suivi d’entraînements infographiques permettant une meilleure pratique des logiciels se révèle souvent indispensable. Des sessions dans le cadre de séminaires éditeurs ou d’ateliers sur les meilleures pratiques présentent un grand intérêt.
       Découvrir par ailleurs la fiche Graphiste maquettiste

      Plus d'informations sur le programme

    • Photographe
    • Femme, Homme; Métier qui aujourd'hui se transforme profondément sous l'influence de l'évolution rapide du matériel - Celle, en particulier, des appareils de prises de vue numérique. Les modifications s'imposent aussi sur l'ensemble de la chaîne de traitement des images [process supports] Dans ces conditions, le photographe professionnel doit anticiper toutes ces évolutions. Qu'il possède son studio, qu'il fasse des reportages, qu'il se spécialise, qu'il intervienne pour des agences spécialisées dont les images sont achetées par des sociétés de production. Réussir dans ce métier exige beaucoup plus qu'une passion pour la photographie même si, chacun le reconnaît, c'est à n'en pas douter la première condition. Etre diplômé (e) d'Ecoles qui apporteront les bases théoriques et techniques que l'on ne peut ignorer constitue un objectif primordial; Ensuite, en fonction des motivations personnelles avoir un studio et s'installer; avoir une première expérience, voyager - si possible à l'étranger pour apporter "du volume et du sens" à son regard, et, savoir communiquer en direction des cibles (clients, entreprises, agences....); avoir son site Internet; Des perspectives dans les secteurs de la mode, des médias (presse) et des spectacles (cinéma, théâtre, ...) la fiche ROME: E1201

      un site Internet utile Le métier de photographe  

      Plus d'informations sur le programme

    • Photographe de mode
    • Photographe de Mode - Homme Femme - assurant pour le compte des sociétés de haute couture ou de magazines "tendances" des reportages présentant les modèles des collections d'hiver et d'été. Travaille comme un véritable metteur en scène pour obtenir la meilleure mise en valeur des modèles. Il (ou elle) est présent lors des défilés de mode. Dans un sens, le, la photographe de mode prolonge la portée esthétique des défilés et contribue au rayonnement de cette activité artistique. L'on fera aussi appel à ce professionnel pour le prêt à porter: réalisation de catalogues qui seront diffusés par les professionnels ou que l'on découvrira sur Internet.  L'accès à cette spécialisation passe initialement par la réussite aux épreuves des formations diplômantes, puis, par le suivi de modules, la pratique courante d'une langue étrangère - l'anglais en particulier- et, faut-il le préciser, par la réalisation de missions courtes, la participation régulière à des temps forts: évènements, salons professionnels, festivals... Pour compléter ce qui précède, visiter sur Internet les sites de ces professionnels: Ces visites nous permettent de mieux cerner cette profession et de comprendre que talent, technique et également sens de la communication doivent se conjuguer pour réussir. 

      Plus d'informations sur le programme

    • Photographe naturaliste 2
    • Un métier ? Ce n’est pas si sur. Une passion certainement !. Il est en effet possible de remarquer lorsque l’on consulte sur Internet les CV de nombreux « photographes naturalistes » que ceux-ci – pour la plupart- possèdent un haut niveau de formation dans des domaines les plus variés: notamment dans les domaines scientifiques et parfois médicaux (neurologie, écologie animale, biologie, physique, ..etc.) Certains, plus rarement ont fait des études de lettres. Autant dire, que, pour la majorité, la photographie de la nature, de la flore et de la faune est devenue une compétence complémentaire qui, parfois, a changé le cours de leur carrière. Lorsque la réussite est au rendez –vous ; ils exposent, participent au comité de rédaction de revues, de magazines, sont aussi associés à des équipes de tournage TV ou cinéma, sont des créateurs de supports pédagogiques (diaporamas) Ils deviennent en quelque sorte des reporters de la nature et de la vie sauvage. Ils peuvent publier des ouvrages de photos qui font d’eux des auteurs à part entière. Méticuleux, patient, observateur pour les qualités dont il faut faire preuve. Savoir enfin que ces photographes naturalistes sont souvent – pour la photographie – des autodidactes qui se perfectionnent en échangeant sur Internet et en consultant les sites des constructeurs de matériel. Autre appellation : Photographe scientifique; une spécialisation : spécialisation en macroscopie.

      jemepropose   photographe caméraman un nouveau métier ?  

      Plus d'informations sur le programme

    • Photographe naturaliste
    • Femme, Homme; Dans les lignes qui suivent, nous ne présentons pas comme nous le faisons le plus souvent une référence professionnelle. En effet nous pensons que certains pratiquent cette activité en amateur, dans le cadre d'un temps libre - temps de loisirs - laissé par une activité professionnelle exercée  à titre principal.

      Si le photographe naturaliste est un amateur comme nous le suggérons ci-dessus - par ailleurs salarié, commerçant, étudiant....-  il ou elle peut être équipé ( e ) comme un professionnel avec du matériel possédant les mêmes caractéristiques.

      Le photographe naturaliste est un amoureux de la flore ou de la faune, des paysages ruraux, de ceux du littoral ou de montagne, …. 

      Sa passion: celle de la photographie. Il sait donc associer à ses loisirs et vacances son hobby préféré et souvent il profite de ces périodes pour renforcer ses connaissances en photographie en suivant tel ou tel stage ou en partant découvrir des régions plus lointaines, accompagné (e), encadré (e) par un professionnel qui le guidera dans sa progression.

      Il possède une connaissance approfondie du matériel et de son évolution, des logiciels disponibles qui lui permettent de"parfaire" ses photos. Il ou elle est patient(e), méticuleux (se), à la recherche d’informations sur Internet, le photographe naturaliste amateur parvient ainsi à associer activité de loisirs et activité professionnelle en apportant à cette activité "de loisir" autant de motivation et  d'énergie que pour son activité professionnelle.  

      Enfin, il va participer à certaines expositions rassemblant des photographes qui exposent leurs oeuvres et il parviendra à se faire connaître via les réseaux sociaux ainsi qu'en animant un blog pour "ouvrir le dialogue" autant avec le public qu'avec d'autres amateurs passionnés ou professionnels

      Enfin, Peut-on devenir professionnel /elle ? Comment franchir le pas et devenir professionnel?

      C'est en effet par une enquête sur Internet qu'il faut commencer en identifiant les professionnels et en dialoguant avec eux. Il faut découvrir les études les plus sérieuses – étendre la recherche en Anglais ….

      Participer à des expositions, à des concours, parvenir à être publié, bâtir un projet de reportage qui ultérieurement sera publié dans une revue et exposé dans une galerie;  

      On se rend compte en cherchant sur Internet que seuls quelques uns se déclarent professionnels et qu'il s'agit d'un créneau vraiment trop étroit pour espérer pouvoir vivre de son activité.

      Pour amorcer une enquête sur le métier de photographe et sa spécialisation de naturaliste: 

      le métier de photographe (Open Edition Book) le métier de photographe - indépendamment des spécialisations

      Pourquoi le métier de photographe naturaliste est l'un des meilleurs métiers du monde  Maxisciences

      Vivre de ses passions la photographie et les animaux – Le blog de superprof.fr

      Métier passion photographe animalier  

      Jemepropose    Photographe caméraman un nouveau métier ?

      Plus d'informations sur le programme

    • Photographe numérique
    • Photographe qui maîtrise les nouvelles possibilités offertes autant par les appareils numériques que par le traitement des images assisté par ordinateur. Il apporte à son travail de nouvelles possiblités d'expression qui peuvent progressivement devenir indispensables. Nécessité au départ d'avoir une qualification de photographe. Option aujourd'hui dans toutes les écoles de photographie;

      Plus d'informations sur le programme

    • Photographe Publicitaire
    • Parmi tous les emplois qui exigent de maîtriser la photographie, celui de Photographe publicitaire est probablement celui qui offre le plus de débouchés avec aujourd'hui de nouvelles exigences correspondant, en particulier, à la photographie numérique. Le photographe publicitaire apporte son savoir faire pour la partie photo des catalogues papier (mode, produits, voyages, éditions,..etc) ainsi que pour l'ensemble de la création images de la communication publicitaire au sens large - travail en agence de communication. Avec la publicité en ligne liée au développement d'internet, le photographe trouve de nouveaux débouchés pour s'exprimer. Des écoles, dans leurs programmes, insistent aujourd'hui sur tous ces développements de manière à permettre une intégration réussie dans les équipes de création.

      Plus d'informations sur le programme

    • Photographe-Mode
    • Le photographe de mode est capable de concevoir sa photo comme un réalisateur. Il définit le style et l'arrangement d'une scène avec son ou ses modèles . Il saura en l'aidant mettre en valeur les vétements ; l'ensemble figurant ensuite dans les magazines de mode ou dans les catalogues (de ventes par correspondance par exemple) Il intervient dans le cadre d'un studio et règle les éclairages. Enfin, il s'est approprié les techniques de la photographie digitale qu' il utilisera en fonction des circonstances.

      Plus d'informations sur le programme

  • Formation supérieure de haut niveau en photographie
    • Photographe
    • Femme, Homme; Métier qui aujourd'hui se transforme profondément sous l'influence de l'évolution rapide du matériel - Celle, en particulier, des appareils de prises de vue numérique. Les modifications s'imposent aussi sur l'ensemble de la chaîne de traitement des images [process supports] Dans ces conditions, le photographe professionnel doit anticiper toutes ces évolutions. Qu'il possède son studio, qu'il fasse des reportages, qu'il se spécialise, qu'il intervienne pour des agences spécialisées dont les images sont achetées par des sociétés de production. Réussir dans ce métier exige beaucoup plus qu'une passion pour la photographie même si, chacun le reconnaît, c'est à n'en pas douter la première condition. Etre diplômé (e) d'Ecoles qui apporteront les bases théoriques et techniques que l'on ne peut ignorer constitue un objectif primordial; Ensuite, en fonction des motivations personnelles avoir un studio et s'installer; avoir une première expérience, voyager - si possible à l'étranger pour apporter "du volume et du sens" à son regard, et, savoir communiquer en direction des cibles (clients, entreprises, agences....); avoir son site Internet; Des perspectives dans les secteurs de la mode, des médias (presse) et des spectacles (cinéma, théâtre, ...) la fiche ROME: E1201

      un site Internet utile Le métier de photographe  

      Plus d'informations sur le programme

    • Photojournaliste F/H
    • Des articles de presse, des études (comme celle par exemple de la SCAM – un état des lieux sur le photojournalisme : une profession sacrifiée) qui a été publiée en 2015 nous interpellent sur le devenir de cette profession dans ce siècle de l’internet, des réseaux sociaux et des téléphones portables. 

      Dans un passé qui semble lointain le photojournaliste exerçait une activité spécialisée de journaliste: les photos remplaçaient les textes écrits et les photojournalistes dans certains magazines spécialisés (hebdos, revues spécialisées…) étaient nombreux au sein des rédactions. Ils constituaient également la force vive des agences chargées de vendre les photos aux éditeurs qui « couvraient » des thèmes (nature, actualité, voyages, sports…) 

      Aujourd’hui, les technologies, - Internet, le multimédia, le numérique -  leurs impacts sur l’ensemble de la presse quotidienne ou des hebdos, les réseaux sociaux qui bouleversent la diffusion et transforment fondamentalement les groupes de presse et les agences ont entraînés dans ce tourbillon les photojournalistes. L’on remarque dans les articles consultés les informations, les expressions  qui traduisent les difficultés qui accompagnent l’émergence de ces nouveaux profils de photojournalistes. (comme celle rappelée ci-dessus  « une profession sacrifiée » constatant qu’en une quinzaine d’années le nombre de photojournaliste avait été divisé par 2 !  ) 

      Et pourtant, sur le site de France Culture qui aborde cette question de l’avenir des photojournalistes et ou des photoreporters, « le nombre de photographes aurait doublé en France depuis 2015 ! » 

      De leur côté, les photojournalistes, Ils se feraient appeler des « slashers » soit des professionnels ayant plusieurs emplois, travaillant pour plusieurs supports, travaillant d’une façon très différente passant de la photo à la vidéo, au multimédia pour produire (souvent en prenant le risque de l’autofinancement) au-delà des images, de véritables « histoires » qui seront remarquées et qui rencontreront les besoins des éditeurs. Ils savent aussi faire du « corporate » auprès d’entreprises, d’organisations ou d'éditeurs de guide de voyages. Site Internet, blog, réseaux sociaux sont à l’origine du développement de leurs relations professionnelles et de leur notoriété. Ils montent des expositions dans des lieux publics (maison de la culture, métro, gares…) ils participent à des projets hybrides en concertation avec des artistes (peintres, musiciens.. ) 

      Ainsi, à travers ces diverses activités, nous pouvons mieux comprendre en quoi ce métier consiste aujourd’hui et quelles sont les compétences et les qualités qu’il convient d’avoir pour réussir. 

      Quelles formations pour réussir ? 

      la principale composante de cette activité étant le journalisme; ce sont donc les écoles de formation des journalistes qui peuvent assurer la préparation la plus appropriée et ce sont des modules complémentaires qui souvent sont proposés en dernière année qui permettent d'adjoindre aux compétences du journaliste celles du photographe.... En retenant l'ampleur des transformations que le numérique a apporté à la photographie l'on mesure les conséquences et transformations qui ont impactées ce métier!  

      Il est possible, pour information, de présenter 2 programmes que l’on a remarqués sur Internet:

      > Le DU de l’université de Perpignan – DU Photojournalisme, captation et Images Aériennes  …. Via l’utilisation de drones pour ces images aériennes.  Au-delà,  ce programme intègre des apports juridiques sur le droit à l’image et sur la protection des sources.  

      > Les cours de l’Ecole de Journalisme de SciencesPo qui abordent en particulier la culture des médias et du journalisme, les fondamentaux du journalisme numérique, le photojournalisme, le droit des médias…. Avec, pour application, des ateliers de production journalistique qui proposent précisément un travail de création et de production contenu avec les outils d’aujourd’hui.

      En conclusion, cette profession – nombreux sont ceux qui  le reconnaissent-  traverse une période de mutation. Les effectifs ont fortement diminué, et, l’on constate combien il est difficile de recréer un métier au plein du terme lorsqu’il faut parfois sous statut d’auteur indépendant devenir un véritable entrepreneur ou cumuler des missions un peu comme un intérimaire pour s’imposer et se maintenir économiquement à flot. 

      Ceci étant, la passion qui anime celles et ceux qui s’engagent dans cette activité est incroyablement intense et cela nous permet d’imaginer qu’ils ou elles - quoi qu’il en coûte - ne voudraient pour rien au monde tourner le dos à cette orientation choisie entre toutes car elle correspond à n'en pas douter à leur réussite dans la vie.   

      site utile:

       Union des photographes professionnels/Auteurs 

      Plus d'informations sur le programme

    • Photographe numérique
    • Photographe qui maîtrise les nouvelles possibilités offertes autant par les appareils numériques que par le traitement des images assisté par ordinateur. Il apporte à son travail de nouvelles possiblités d'expression qui peuvent progressivement devenir indispensables. Nécessité au départ d'avoir une qualification de photographe. Option aujourd'hui dans toutes les écoles de photographie;

      Plus d'informations sur le programme

    • Photographe-Mode
    • Le photographe de mode est capable de concevoir sa photo comme un réalisateur. Il définit le style et l'arrangement d'une scène avec son ou ses modèles . Il saura en l'aidant mettre en valeur les vétements ; l'ensemble figurant ensuite dans les magazines de mode ou dans les catalogues (de ventes par correspondance par exemple) Il intervient dans le cadre d'un studio et règle les éclairages. Enfin, il s'est approprié les techniques de la photographie digitale qu' il utilisera en fonction des circonstances.

      Plus d'informations sur le programme

    • Photographe naturaliste 2
    • Un métier ? Ce n’est pas si sur. Une passion certainement !. Il est en effet possible de remarquer lorsque l’on consulte sur Internet les CV de nombreux « photographes naturalistes » que ceux-ci – pour la plupart- possèdent un haut niveau de formation dans des domaines les plus variés: notamment dans les domaines scientifiques et parfois médicaux (neurologie, écologie animale, biologie, physique, ..etc.) Certains, plus rarement ont fait des études de lettres. Autant dire, que, pour la majorité, la photographie de la nature, de la flore et de la faune est devenue une compétence complémentaire qui, parfois, a changé le cours de leur carrière. Lorsque la réussite est au rendez –vous ; ils exposent, participent au comité de rédaction de revues, de magazines, sont aussi associés à des équipes de tournage TV ou cinéma, sont des créateurs de supports pédagogiques (diaporamas) Ils deviennent en quelque sorte des reporters de la nature et de la vie sauvage. Ils peuvent publier des ouvrages de photos qui font d’eux des auteurs à part entière. Méticuleux, patient, observateur pour les qualités dont il faut faire preuve. Savoir enfin que ces photographes naturalistes sont souvent – pour la photographie – des autodidactes qui se perfectionnent en échangeant sur Internet et en consultant les sites des constructeurs de matériel. Autre appellation : Photographe scientifique; une spécialisation : spécialisation en macroscopie.

      jemepropose   photographe caméraman un nouveau métier ?  

      Plus d'informations sur le programme

    • Artiste Arts plastiques- Définition Générique
    • Remarquons que les arts plastiques regroupent des peintres, des sculpteurs, des dessinateurs, des décorateurs, des designers, des graveurs, des céramistes, des photographes, etc.  Remarquons également que l'on rencontre aujourd'hui en plus des infographistes, des vidéastes, et des artistes qui, à l'aide d'un micro ordinateur participent à part entière à la création d'œuvres , classés à juste titre, parmi les artistes Arts plastiques.
      Ainsi, de nouveaux profils d'artistes apparaissent-ils capables de nous séduire lorsque l'on visite leurs "ateliers virtuels". On pourrait cependant, sans prétention aucune, préciser que l''artiste [Arts Plastiques] femme ou homme saura, avec la matière choisie et les techniques maîtrisées, proposer à ses contemporains des œuvres originales, œuvres  dont on ne se lassera pas. Etre artiste dans le domaine des arts plastiques, au delà du talent personnel, exige de longues études et un entraînement régulier. Ecoles, Instituts, centres, facultés de "fine Arts" autant de lieux qui vont permettre de faire "émerger" la personnalité de l'artiste en devenir.
      Peut-on présenter un parcours de formation pour cette activité artistique?  Pour les plus jeunes, il n’est pas rare qu’ils fréquentent une école municipale des Beaux Arts au sein de laquelle ils ou elles s’expriment sous les directives et des conseils des professeurs. En parallèle, ils suivent au lycée un enseignement qui va les conduire à un Bac S, ou L ou même ils sont inscrits dans la nouvelle série (le Bac Sciences et Technologies du Design et des Arts Appliqués – STD2A ) Titulaires du Bac, si leur orientation vers les arts plastiques se renforce, nous pouvons les retrouver dans des classes préparatoires à l’entrée dans les Ecoles  Supérieures d’art (classes parfois  ouvertes au sein des écoles des Beaux Arts des villes – durée 1 an) afin de se classer dans les meilleurs lors des concours d’entrée dans les grandes écoles nationales proposant des cycles de 3 à 5 ans.
      Le premier permet d’aboutir au Diplôme National d'arts plastiques (DNAP), puis au terme des 5 ans au Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique.(DNSEP)
      L’ONISEP précise pour le Bac STDAA : « Les enseignements technologiques du bac STD2A permettent d'appréhender les univers complexes du design et des métiers d'art »  un Bac attractif pour celles et ceux qui envisagent avec sérieux les univers professionnels et artistiques auxquels il est possible d’accéder au terme d’études supérieures sélectives et longues. Une réflexion qui doit prendre en compte les aléas des marchés auxquels les artistes et créateurs sont confrontés.

      Même si la position des artistes dans la société a évolué depuis des décennies, il n’en demeure pas moins que la réussite dans ce métier d’artiste reste aléatoire et que ce métier demande aussi de consacrer du temps à des expositions ; il demande aussi de développer un véritable réseau d’alliés, de soutiens, de communiquer sur les réseaux sociaux, de se rapprocher des médias qui à un moment ou à un autre peuvent provoquer une « étincelle » au niveau du public qui « rencontrera » l’œuvre de l’artiste. 

      Enfin, nombreux sont ceux qui, en parallèle à leurs activités artistiques,  donnent des cours, accueillent des jeunes et des moins jeunes pour des sensibilisations, des initiations. Et pour certains ou certaines soit interviennent au sein de leur école ou de leur institut de formation, soit créent avec d’autres un lieu d’échanges et de partages, un atelier pour démultiplier leurs relations.

      Au final, l’on se rend bien compte, que l’on est ici au-delà d’une activité professionnelle classique : le monde de la création dans les arts plastiques est animé par des profils habités d’une passion qui leur permet d’aller « plus loin » et de nous encourager à les suivre. 

      Parmi d’autres  information utiles:    

      A la frontière du Design et des arts plastiques 

      https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/cbjAX4/rARaoa

      Communiquer efficacement pour les artistes : 

      https://www.amylee.fr/2018/04/communication-artiste/

       

       

       

       

      Plus d'informations sur le programme

    • Plasticien/ne
    • Définition inspirée par l'Ecole des Beaux Arts d'Angers:Créateur/trice professionnel/le qui maîtrise les moyens techniques qui sont à sa disposition, principalement dans le domaine de la communication [vidéo, cinéma, , le cinéma d'animation, la photographie,l'infographie,..etc.Ces savoir faire techniques sont ainsi mis au service de la création d'oeuvres (expression libre ou sur commandes) Pour ces dernières par exemple: illustrer un texte, mettre en scène une histoire, un reportage audiovisuel ou photographique ...) Ainsi peut-on percevoir que les écoles de Beaux Arts et Universités d'Arts et design; Celles de photographie sont les lieux de prédilection pour la préparation de ce métier qui bénéficie également des apports des nouvelles technologies.

      Plus d'informations sur le programme

    • Photographe Publicitaire
    • Parmi tous les emplois qui exigent de maîtriser la photographie, celui de Photographe publicitaire est probablement celui qui offre le plus de débouchés avec aujourd'hui de nouvelles exigences correspondant, en particulier, à la photographie numérique. Le photographe publicitaire apporte son savoir faire pour la partie photo des catalogues papier (mode, produits, voyages, éditions,..etc) ainsi que pour l'ensemble de la création images de la communication publicitaire au sens large - travail en agence de communication. Avec la publicité en ligne liée au développement d'internet, le photographe trouve de nouveaux débouchés pour s'exprimer. Des écoles, dans leurs programmes, insistent aujourd'hui sur tous ces développements de manière à permettre une intégration réussie dans les équipes de création.

      Plus d'informations sur le programme

    • Opératrice Graphiste en communication visuelle
    • et ou Opérateur Graphiste en communication visuelle Enseigne et signalétique - Présentation du profil professionnel en cours de préparation - Comme il s'agit d'un titre professionnel certifié; (Inscrit au répertoire national des certifications professionnelles) Découvrir la présentation détaillée proposée par le site de l'AFPA qui recense tous les arrêtés de certification du ministère de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale: http://www.certification.deat.afpa.fr/article.php3?id_article=317 - titre professionnel certifié niveau IV

      Plus d'informations sur le programme

    • Artiste Photographe F/H
    • Femme, Homme; il est vraiment présomptueux de vouloir dresser le portrait type d’un ou d’une Artiste Photographe. Un artiste est avant tout un créateur dont le public reconnaît la spécificité du regard et l’originalité de ses œuvres. Il s’impose dans une expression contemporaine, dans le noir et blanc, dans le nu, comme portraitiste, et, comme pour un peintre ou un musicien, l’on reconnaîtra son style et ses œuvres.  
      Il ou elle se trouve sélectionné(e) pour exposer ses œuvres, dans des galeries, dans des expositions nationales ou internationales. Des articles paraissent dans la presse pour les annoncer; son site internet, bien référencé, contribue à la reconnaissance de son talent. Il est fréquent également que l’artiste photographe bien reconnu(e) dans sa région – parfois même au niveau national -soit intervenant, professeur, responsable d’un atelier, membre du jury pour les épreuves de fin d’études d’une école de formation en photographie. 
      Si certains artistes photographes ont été journalistes, reporters ou scientifiques, d’autres créent des œuvres en associant à leurs prises de vues les possibilités infinies des logiciels de traitement des images.
      Comment devient–on artiste photographe ?
      En résumé, les écoles supérieures spécialisées – certaines recrutent sur concours des candidats - parfois à Bac + 2 – et proposent des cursus de 3 ans et, il est vrai qu’à ce niveau de Bac + 5, les lauréats maîtriseront les techniques et sauront donner du sens à leurs clichés dans l’une ou l’autre des spécialisations choisies: le design, la mode, la publicité, le photojournalisme, les cérémonies et portraits….etc. En parallèle, ils et elles devront posséder les techniques de base et processus de la communication et du marketing pour « percer » et réussir économiquement.
      Parmi les filières qui peuvent ouvrir les portes des écoles supérieures de photographie on peut citer les Arts plastiques, l’histoire de l’Art, les Arts du spectacle, le journalisme.
      Il est possible également pour des professionnels et ou des amateurs éclairés de suivre des séminaires, des stages courts et de participer à des ateliers avec des maîtres photographes pour progresser dans cet art et se rapprocher des meilleurs.

      Plus d'informations sur le programme

  • Préparer le concours d'entrée ENSP Arles
    • Prépa - Ecole d'Art
    • Mise à Niveau en Arts Appliqués – MANAA - Etape préliminaire - souvent essentielle, incontournable - d'un parcours qui permettra aux étudiants bacheliers Bac L, Bac Pro, sans connaissance artistique, d'entrer, après cette prépa d'un an, dans une section BTS d'arts appliqués [Art céramique; Communication Visuelle - graphisme -édition -publicité ou multimédia; design de communication espace et volume; Architecture d'intérieur – design d'espace; design de mode textile et environnement; design de produits] Les bacheliers STD2A Sciences et Technologies du Design et des Arts Appliqués – ancien Bac STI arts appliqués - entrent directement dans la section BTS arts  appliqués de leur choix. Cette prépa -Mise à niveau en Arts Appliqués – MANAA – ouvre des perspectives professionnelles et artistiques vers des secteurs d'activité attractifs et dynamiques. Elle peut être suivie par la préparation d'un DMA Diplôme des Métiers d'Art métiers – joailler, costumier, céramiste....
      Elle multiplie les possibilités de bons classements aux concours d'entrée dans les Ecoles Supérieures d'Art qui délivrent des diplômes nationaux:

      >Le Diplôme National d’Arts et Techniques DNAT - un niveau Bac + 3 - le terme de 3 ans d'études avec ses 4 options: Design graphique, Design d'espace, Design de produit; Design Textile;
      >Le Diplôme National d’Arts Plastiques le DNAP option Art qui comporte de nombreuses spécialités (céramique, restauration d'oeuvres peintes, scénographie...etc.) 3 ans d'études après le Bac

      >Le Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique DNSEP qui sanctionne 5 années d’études supérieures. (avec également de nombreuses mentions)

      En parallèle à la Mise à Niveau en Arts Appliqués-MANAA - des écoles d'art privés ont mis en place des  « Prépas », parfois baptisées « ateliers » dont les objectifs visent la réussite aux concours d'entrée ou /et simultanément l'engagement dans un parcours d'enseignement supérieur long et qualifiant.
      Enfin, pour conclure, il faut rappeler que l'engagement d'un étudiant (d'une étudiante) dans une "prépa" est toujours synonyme d'une volonté déterminée d'atteindre un objectif et de travailler très fort pour l'atteindre; Quel que soit le résultat des concours, cet engagement sera porteur d'un avenir professionnel et artistique.
        

      Plus d'informations sur le programme

    • Prépa - Arts numériques
    • Sous cette appellation, il est possible de citer l'infographie, le design, les jeux vidéo, les créations multimédias, l'internet, les réalisations en cinéma d'animation 2D, 3D, ...etc. Ainsi, les arts numériques offrent aujourd'hui de nombreuses opportunités de carrière. Certes, pour des jeunes diplômés, les accès aux studios, agences, sociétés de production demeurent compliqués. C'est la raison pour laquelle une Prépa Arts numériques peut être considérée comme un premier objectif de pré professionnalisation particulièrement appropriée pour celles et ceux qui envisagent une telle orientation. Une année qui peut permettre aussi de renforcer un dossier de candidature à une école d'Art. En tout cas, une année de travail intense dont les étudiants/étudiantes retiendront l'importance pour leur avenir professionnel.  

      Plus d'informations sur le programme