Voici quelques exemples des métiers auxquels prépare ce programme de formation:

Agriculteur Céréalier

Agriculteur céréalier
A la tête d’une exploitation agricole dont la dominante est céréalière, pour réussir, cet agriculteur - comme pour les autres spécialisations (élevage/ lait ou viande ; légumes ; vigne…) - possède une solide formation initiale de base acquise au sein d’un lycée agricole, d’un Institut ou d’une école. (Bac Pro ou BTSA en poche)
Au-delà, Ce professionnel est devenu un véritable chef d’entreprise travaillant en réseau avec les coopératives ou/et les autres structures professionnelles (chambre d’agriculture, agences techniques de conseil, fournisseurs…etc.)
Il saura choisir ses semences, alterner ses cultures, préparer son matériel, suivre avec attention les parcelles ensemencées afin de mieux prévoir les maladies, les attaques de parasites et autres risques susceptibles d’anéantir sa récolte. Informé et vigilant pour la météo, il saura lancer la moisson dans le meilleur créneau pour réussir le stockage des grains dans les meilleures conditions. Ce spécialiste aujourd’hui est informé des normes, lois et règlements qui s’imposent pour les céréales afin d’orienter ses productions dans le sens d’une culture respectueuse de l’environnement et d’une production qui réponde au mieux des attentes des consommateurs.

Responsable d'exploitation agricole

Agriculteur, Agricultrice; Chef d’exploitation agricole – Cette appellation correspond à celle du  « patron » d’entreprise; responsable de l’ensemble de l’exploitation; des investissements, du choix des cultures, de l’achat du matériel, des semences, des engrais, du fourrage ; il est directement en relation avec la coopérative, les industriels (ou le vétérinaire s’il s’agit d’un éleveur)…. C’est encore  lui le gestionnaire et l’interlocuteur du banquier pour les emprunts. Il embauche en fonction de la taille de son exploitation des techniciens pour assurer les travaux dans les bâtiments de la ferme ou dans les champs. Il prend conseil auprès des conseillers techniques agricoles spécialisés (céréales/ élevage/production laitière)  Bien souvent, son épouse est à ses côtés directement en charge de telle ou telle activité. Patron dont les résultats dépendent « du temps  qu’il fait » ou d’une évolution de la PAC (Politique Agricole Commune)  des facteurs sur lesquels il est impuissant individuellement. C’est la raison pour laquelle, il a su rapidement se rapprocher des autres exploitants pour parvenir (au sein de structures collectives coopératives, syndicats, chambres d’agriculture) à mieux défendre son activité.
Ce qui précède permet de comprendre qu’une solide formation est aujourd’hui requise pour exercer ce métier et le diplôme qui s’impose est celui du BAC Pro Conduite et Gestion d’une Exploitation Agricole (CGEA)  Il est cependant admis que ce métier est accessible avec un CAP ou BEP en production agricole (voir par exemple la fiche ROME de Pôle Emploi pour Exploitant agricole ( A1416) Cette même fiche précise cependant qu’il existe un Brevet de Responsable d’Exploitation Agricole (BPREA) permettant aux jeunes agriculteurs d’accéder plus facilement aux prêts bonifiés lors de leur installation. Pour l’avenir, celles et ceux qui possèdent un BTSA (Brevet de Technicien Supérieur Agricole, par exemple, en Analyse et Conduite des systèmes d’exploitation, Productions animales ou en Agronomie Productions végétales Orientation Agriculture Biologique et qui deviennent Responsable d’exploitation agricole possèdent beaucoup d’atouts pour réussir dans ce métier particulièrement exigeant. C’est la raison pour laquelle, nombreux sont ceux qui encouragent les jeunes gens à poursuivre, s’ils le peuvent, leur formation professionnelle au maximum.

Technicien conseil en comptabilité et gestion agricoles

Jeune Femme; Jeune Homme ; Professionnel diplômé Bac + 3 voire Bac + 4. Profil dont on remarque la spécialisation: Il n’est pas possible de se sentir à l’aise dans ce métier si sa formation professionnelle initiale de base n’est pas profondément empreinte des connaissances de l’agriculture au sens large, de la production agricole, de l’exploitation et plus que tout, des hommes et des femmes qui travaillent dans l’agriculture. Par exemple posséder un BTS agricole, avoir fait des stages sur le terrain dans l’exploitation etc. En outre, cette spécialisation requiert le goût de l’analyse du contact, le sens du conseil en même temps bien sur que la connaissance du management des exploitations agricoles qui sont aujourd’hui devenues de véritables entreprises : les achats, les ventes, les relations avec le les banquiers ; solliciter un prêt, présenter des comptes prévisionnels …autant d’actes, de décisions auxquels un technicien conseil en comptabilité et gestion agricole peut être associé. Le technicien conseil en comptabilité et gestion agricole est ainsi auprès du chef d’exploitation un véritable consultant qui lui permettra d’éviter des écueils de gestion et de gagner en résultats. Possibilités de postes au niveau de groupements d’agriculteurs, de centres de gestion agréés …etc. des formations post BTS existent permettant d’atteindre cette qualification.

Formation Arvalis, Institut du végétalActu de l'organisme

Demande d'informations

Votre message a bien été enregistré, il sera transmis très prochainement à cet organisme.

Complétez ce formulaire pour recevoir une information complète sur les formations de Formation Arvalis, Institut du végétal :








* Champs requis

Formation Arvalis – Institut du Végétal
Au service de l’agriculture et de l’agroalimentaire, l’Institut du Végétal, en relation avec les agriculteurs et leurs structures professionnelles intervient en recherche appliquée, formation professionnelle et diffusion d’informations techniques.
Parmi ses domaines d’excellence les céréales, les protéagineux, ..
Le sens de ses interventions: l’amélioration de la compétitivité des agriculteurs et des acteurs de l’ensemble des filières agricole et agroalimentaire dans la perspective d’un développement durable. L’institut du Végétal est membre adhérent du pôle Céréales Vallée.

120  formations : secteur agricole: agronomie, économie, conduite des cultures, préservation de l'environnement…

Pour toute information personnalisée: remplir le formulaire ci-contre